7 Novembre 2016

La Terre

La Terre est la 3e planète du Système solaire, située entre Vénus et Mars.

présentation

La Terre est plus grande des planètes telluriques (ou rocheuses).

Elle est recouverte à 71 % par des mers et des océans, d’où son surnom de "planète bleue".

Elle est aussi la seule connue où l’eau est présente sous ses trois formes : solide, liquide et gazeuse, ce qui a permis notamment le développement de la vie.

Sa température moyenne à la surface est de 15 °C, mais le climat est très variable en fonction des endroits.

Structure


À 2 900 km sous nos pieds se cache le noyau de la Terre, qui comprend une partie solide, appelée noyau interne ou graine et d’une partie liquide, principalement du fer en fusion entre 3 500 et 5 000 °C,  appelée noyau externe.

Animée en permanence autour du noyau solide, cette masse liquide fonctionne comme une gigantesque dynamo, qui à l’instar d’une dynamo de vélo en rotation, génère des courants électriques et donc un champ magnétique, qui constitue la principale source du champ magnétique terrestre.

Au-dessus se trouve le manteau, couche la plus épaisse de la Terre (environ 2 800 km). Elle est surtout solide, avec des roches comme la péridotite. Elle se déforme lentement sous l’effet de la chaleur du noyau, provoquant des courants de convection (grands courants qui permettent la circulation de la chaleur produite au cœur de la Terre et son évacuation par les cheminées volcaniques, déplaçant également la croûte).

La croûte comporte deux composantes. La croûte océanique, composée de roches volcaniques sombres comme le basalte, mesure de 7 à 8 km de profondeur.
La croûte continentale est plus variée et légère, elle mesure de 25 à 70 km.

La Terre en chiffres

  • Diamètre : 12 756 km
  • Masse : 5,9.1021 t
  • Masse volumique moyenne : 5 515 kg/m3
  • Gravité à l’équateur : 9,8 m/s2
  • Distance moyenne du Soleil : 149,6 millions de km
  • Inclinaison de l’axe de rotation : 23,5°
  • Période de rotation (cycle diurne) : 24 h
  • Période sidérale : 23,9 h, soit 23 h 56 min 04 s
  • Période de révolution autour du Soleil : 365,26 jours terrestres
  • Température minimale à la surface : -89°C
  • Température maximale à la surface : +58°C
  • Lune : 1

L’atmosphère est la superposition de plusieurs couches gazeuses qui entourent la Terre et permettent la vie sur notre planète : la troposphère (0 à 10 km d’altitude, où se forment les nuages), la stratosphère (10 à 50 km d’altitude, où se trouve la couche d’ozone), la mésosphère (50 à 85 km d’altitude, qui possède une température glaciale), la thermosphère (85 à 700 km d’altitude, qui au contraire est très chaude), et l’exosphère (épaisseur très fine, qui forme un halo bleu autour de la Terre lorsqu’on l’observe depuis l’espace). Elle est composée principalement d’azote, d’oxygène et d’argon, ainsi que de traces d’autres gaz comme le dioxyde de carbone.

La Lune

Il s’agit du seul satellite naturel de notre planète, qui se trouve à 385 000 km de celle-ci. La Lune ne possède presque pas d’atmosphère. On n’y trouve pas d’eau liquide et il n’y a ni vent ni climat à sa surface.
La Lune tourne sur elle-même en 27 jours et 8 heures et met le même temps pour faire le tour de la Terre. Par conséquent, elle offre toujours la même face à notre planète.

is-18583_lrg-iss.jpg

Superbe image de la Lune et de l'horizon terrestre
prise par les astronautes de la station spatiale internationale
Crédit image : NASA / JSC.

La Lune en chiffres

  • Diamètre moyen : 3 474 km
  • Masse (Terre = 1) : 0,012
  • Gravité à l’équateur (Terre = 1) : 0,167
  • Distance moyenne de la Terre : 385 000 km
  • Inclinaison de l’axe de rotation : 1,5°
  • Période de rotation : 27,32 jours terrestres
  • Période de révolution : 27,32 jours terrestres
  • Température minimale :
    - 247 °C
  • Température maximale :
    + 120 °C

Participation DU CNES


Les participations sont très nombreuses. Une des plus importantes est le programme Spot (Satellites Pour l’Observation de la Terre) lancé en 1986, que le CNES a imaginé et conçu. Il s’agit d’une série de satellites permettant diverses applications comme la cartographie, le suivi de la végétation, de l’occupation des sols, des impacts des catastrophes naturelles, etc.


La relève de SPOT est assurée par Pléiades depuis 2011 avec Pléaides 1A et depuis 2012 avec Pléaides 1B, deux satellites qui peuvent fournir des clichés à très haute résolution de n’importe quel point du globe en moins de 24h. Le CNES est le maître d’œuvre de l’ensemble du système. Le successeur de Pléiades ira encore plus loin dans la précision et l’agilité : il s’agit de THR-NG, en cours de conception au CNES, pour un lancement prévu après 2020.

Dans les projets à venir, le CNES travaille aussi sur Merlin, un satellite franco-allemand dont le lancement est prévu pour 2020. Sa mission sera de mesurer la concentration en méthane atmosphérique avec une précision inégalée, et de mieux comprendre les sources d’émission de ce gaz à effet de serre qui joue un rôle déterminant dans le réchauffement climatique global.

Le CNES assurera la responsabilité du centre de contrôle satellite et du segment sol pour la distribution des données durant la phase d’exploitation.

Crédits : CNES/illustration
David DUCROS, 2016.